– DIY – Le quilling

Détail Morgane

Aujourd’hui je vais vous parlez du quilling…
Bon alors je le dis tout de suite : non, le quilling c’est pas le sport où on fait glisser un gros palet de granit avec des mecs qui balayent devant pour le faire avancer plus loin… ça c’est le curling…

M’dame ! C’est quoi le quilling ?

Le quilling (en français « paperolles », mouais on va rester sur quilling hein…) c’est une technique de décoration qui consiste à enrouler des bandes de papier en spirale, leur donner des formes, et les coller sur un support sur la tranche.
spiralesIl paraîtrait que cet art remonte vers l’invention du papier en chine, puis serait arrivé en Europe à la Renaissance (ouais on est un peu lent par chez nous) pour orner des livres ou objets religieux. Ensuite, la technique a été essentiellement pratiquée par les gentes dames de bonne famille, comme loisir.
De nos jours, cet art est très populaire dans beaucoup de pays, mais est bizarrement peu connu en France.

Pour les exemples tous simples, il suffit de taper « quilling » dans Google Image et vous comprendrez bien vite le principe.
Dans mes recherches j’ai trouvé une graphiste, Yulia Brodskaya, qui utilise le quilling pour des créations personnelles mais aussi pour des pubs. Ce sont ses réalisations qui m’ont données envie d’essayer cette technique, dont voici quelques exemples :

 

Le matériel

  • les bandelettes de papier de couleur : on trouve sur internet des bandelettes toutes prêtes, en magasin c’est beaucoup plus rare, de ce fait je trouve ça un peu cher donc ce que je fais : j’achète des feuilles de couleur (au moins du 120 g/m²) et je les découpe en bandes avec un petit massicot (A4) que j’ai à la maison, ça revient bien moins cher ;
  • un stylet pour enrouler les bandes en spirales : bon là encore un fois, j’ai pas eu envie de faire un achat inutile alors j’ai fabriqué le mien avec un petit bâtonnet de brochette en bois (un genre de gros cure dent avec un coté pointu et un côté plat) que j’ai fendu aux 2 extrémités et j’en suis très satisfaite ;
  • de la colle blanche ;
  • une pince à épiler : pour placer les bandes dans les endroits délicats.

Avec ça on a déjà de quoi s’essayer au quilling.

Mes essais

Me voilà donc partie pour faire des créations autour des prénoms de mes enfants.
Après l’achat de plusieurs feuilles de couleur, quelques coups de massicot, j’ai mes bandelettes dans une main, la colle blanche dans l’autre je peux commencer.

Après avoir fait un petit croquis de ce que je veux, je trace au crayon très clair les lettres sur ma feuille canson, et on est parti :
detail1

detail2

detail3

detail4

Quilling Morgane animé

Voilà le résultat pour ma fille Morgane :

DSC_0058

Ensuite j’ai fait celui de mon fils Guilliam :

Et puis un autre pour Noélie, la fille d’une copine :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.